L’abbé Raymond Gravel s’éteint

Par WebmestreActualités

Nous adressons nos plus sincères condoléances à la famille et aux proches de l’abbé Gravel. Grand humaniste, l’abbé Gravel favorisait une adaptation des textes bibliques aux réalités contemporaines. Il souhaitait entre autres que l’Église fasse preuve de plus d’ouverture quant au mariage entre personnes de même sexe, à l’avortement et à la place des femmes dans l’Église.

« Déjà, en 2004, nous lui décernions un prix pour sa lutte contre l’homophobie, ce qui ne tenait évidemment pas compte de ce qu’il allait aussi faire dans les 10 années qui ont suivi. Sa position – qui était de ne pas condamner les homosexuels – était exceptionnelle pour un homme d’Église, et il a d’ailleurs été critiqué très sévèrement pour cela. Sa contribution pour la reconnaissance de l’homosexualité a été très importante. » — Laurent McCutcheon, ex-président de la Fondation Émergence et d’Interligne. Lisez d’autres réactions et hommages dans La Presse.

Récemment devenu gouverneur-ambassadeur de la Fondation Émergence, l’abbé Gravel a participé au programme Pour que vieillir soit gai en 2013. Dans la vidéo qui suit, il s’exprime sur l’impact de la condamnation des personnes LGBT de la part de l’Église et sur le rôle que peuvent jouer les prêtres, à titre d’accompagnateur, afin d’accueillir et d’aider les aînés LGBT à se déculpabiliser et à bien vivre leur homosexualité :

Merci, l’abbé Gravel, d’avoir été un allié des communautés LGBT. Par votre ouverture, vous avez contribué au mieux-être de nombreuses personnes LGBT.

Photo par Louperivois [GFDL ou CC-BY-SA-3.0-2.5-2.0-1.0], via Wikimedia Commons