Quels sont les effets des hormones pour une transition homme vers femme (MtF), et quand ressentirai-je des changements?

Dans le cadre d’une transition homme vers femme (MtF), les anti-androgènes (inhibiteurs de la testostérone) et les œstrogènes sont la médication la plus fréquemment prescrite. Parfois, certaines personnes se voient également prescrire de la progestérone. Mais comme peu de recherches ont été effectuées à l’égard de cette hormone, ses effets ne sont pas discutés dans cet article.

La prise d’anti-androgènes et d’œstrogènes amène différents changements d’ordre physique, physiologie et psychologique. Il est primordial de se rappeler que les changements décrits ci-dessous, ainsi que le degré et la vitesse auxquels ils surviennent, sont différents pour chaque personne. Certains peuvent même ne pas se produire.

Parmi les changements physiques possibles, on trouve une diminution de la grosseur des testicules, la perte de la masse et du volume musculaires, le développement des seins et des mamelons, une diminution de la pilosité corporelle, la redistribution des graisses dans le corps (notamment au niveau de cuisses, du bassin, des hanches, des seins, des bras) vers un modèle plus « féminin », l’adoucissement et l’amincissement de la peau (surtout sur le visage) et un arrêt ou un ralentissement de la calvitie « masculine ». Notez que la prise de cette médication n’a pas d’effet notable sur la voix. Il est par contre possible de la travailler avec des exercices.
Sur le plan physiologique, on recense les changements suivants : augmentation du rythme cardiaque, baisse du désir sexuel, incapacité à obtenir une érection suffisante pour la pénétration, incapacité à créer ou éjaculer le sperme amenant ainsi à l’infertilité.

Pour ce qui est des changements psychologiques, ceux-ci diffèrent pour chaque personne. Il est important de garder en tête que le traitement change votre corps, mais pas votre personnalité. Vous resterez la même personne à l’intérieur.
Voici deux tableaux, tirés de Vancouver Coastal Health, CSAC et Transcend (2006), offrant une moyenne du temps que prennent différents changements à survenir. Rappelons que certains changements peuvent ne pas se produire.

Les changements typiques venant des anti-androgènes
(variables selon les personnes)
Temps moyen Effets du blocage de la testostérone
1 à 3 mois après le début du traitement

  • Baisse du désir sexuel.
  • Diminution des cas d’érection matinale ou d’érection spontanée : certaines personnes MtF ont de la difficulté à obtenir une érection, lorsqu’excitée sexuellement.
  • Diminution de l’habileté à créer le sperme et le liquide éjaculatoire.

Changements graduels (généralement jusqu’à au moins 2 ans après le début du traitement)  

  • Croissance plus faible des poils corporels.
  • Croissance plus faible ou arrêt de la calvitie plus «masculine».
  • Léger grossissement de la poitrine.

Il n’est pas possible de choisir les changements des anti-androgènes sur son corps.

 

Les changements typiques venant des œstrogènes
(variables selon les personnes)
Temps moyen Effets des œstrogènes
Changements graduels (maximum jusqu’à 1 ou 2 ans après le début du traitement)

  • Adoucissement de la peau.
  • Diminution de la masse musculaire et augmentation de la masse adipeuse.
  • Redistribution des graisses selon un modèle plus «féminin».
  • Baisse de désir sexuel.
  • Diminution des cas d’érection matinale ou d’érection spontanée : certaines personnes MtF ont de la difficulté à obtenir une érection rigide ou tout simplement une érection, lorsqu’excitée sexuellement.
  • Diminution de l’habileté à créer le sperme et le liquide éjaculatoire.

Changements graduels (généralement jusqu’à au moins 2 ans après le début du traitement)  

  • Grossissement des mamelons et de la poitrine.
  • Croissance plus faible des poils faciaux et corporels.
  • Croissance plus faible ou arrêt de la calvitie plus «masculine».
  • Diminution de la taille des testicules.

Il n’est pas possible de choisir les changements des œstrogènes sur son corps.

Certains changements peuvent être indésirables pour plusieurs personnes. Alors que certains changements sont permanents (comme le grossissement des seins et la stérilité), la plupart sont réversibles à l’arrêt du traitement.

Pour plus de renseignements, ou pour du soutien sur l’hormonothérapie, nous vous conseillons de communiquer avec les organismes suivants :

 

Sources :

Vancouver Coastal Health, Transcend Transgender Support & Education Society and Canadian Rainbow Health Coalition. (2006). Trans Care: Gender Transition, http://www.camh.ca/en/hospital/care_program_and_services/hospital_services/Documents/hormones-MTF.pdf

Hormone Health Network. Endocrine Treatment of Transsexual Persons (2009). http://www.hormone.org/~/media/Hormone/Files/Patient%20Guides/Mens%20Health/PGTreatmentTranssexual_2014.pdf

Projet 10 et ASTT(E)Q (2006) Un dépliant pour les personnes qui désirent avoir de l’info sur la transition de genre. http://ftmgay.blogspot.ca/2008/02/dpliant-traitement-hormonal-homme-femme.html

Cliquez ici si cet article vous a été utile.260