L’équipe d’Interligne formée en prévention du suicide

Par WebmestreAccueil, Actualités, Communiqués

26 novembre 2019, Montréal – Les 23 et 24 novembre derniers, grâce à un financement de Bell Cause pour la cause, l’équipe d’intervention d’Interligne complétait une formation accréditée en prévention du suicide et en gestion des situations de crise. Une deuxième cohorte sera formée en février, ce qui assurera une réponse adaptée aux appels suicidaires de plus en plus fréquents de la part de toute l’équipe.

Interligne annonce aujourd’hui que son équipe sera désormais formée et accréditée pour répondre à des appels suicidaires et pour intervenir correctement lors de crises. La première cohorte à avoir reçu la formation l’a terminée pendant la fin de semaine du 23 et 24 novembre, alors que la deuxième partie de l’équipe s’y soumettra au courant du mois de février.
La formation de l’équipe d’intervention d’Interligne en prévention du suicide et en gestion de crise survient alors que l’organisme, anciennement Gai Écoute, observe depuis plusieurs mois une recrudescence des appels de crises diverses. « Il faut dire que depuis la mise en place de nos services portant sur les violences, les personnes semblent moins hésiter à nous contacter pour parler des agressions qu’elles subissent, nous explique Pascal Vaillancourt, directeur général d’Interligne. On remarque aussi une plus grande demande d’aide en lien avec des problématiques de santé mentale. » Il souligne également que depuis que le service téléphonique est offert la nuit, le nombre d’appels provenant de personnes en détresse a considérablement augmenté.

Des services qui doivent s’adapter rapidement
La transition de Gai Écoute vers Interligne, en 2017, s’est faite avant tout dans un souci d’inclusion. Effectivement, l’adoption d’un nom sans connotation, a permis à Interligne d’étendre son offre de services à une plus large strate des communautés LGBTQ+. L’organisme accuse une augmentation de 61% de son volume d’appels annuel. Ces données s’expliquent entre autres par le changement d’identité de l’organisme, mais également par la mise sur pieds de programmes complémentaires (les programmes portant sur la violence et les programmes jeunesse) de même que par une plus grande place faite dans les médias aux enjeux touchant les problématiques de santé mentale. Ces changements s’avèrent un véritable moteur pour Interligne, qui est appelé à sans cesse repenser ses services et à constamment adapter ses pratiques aux populations que l’organisme dessert. La formation en prévention du suicide et en gestion de crise est le dernier ajout aux compétences de son équipe.