Face à l’inaction du gouvernement,
Interligne lance une campagne de financement

La population invitée à donner pour prolonger le service d’écoute de nuit

La ligne d’écoute en mode survie jusqu’à nouvel ordre

Depuis septembre dernier, Interligne a reçu plusieurs dons spontanés de la part d’entreprises et de particuliers. Des collectes de fonds par les tiers ont également été organisées au bénéfice de l’organisme. Si l’appui de la population est confirmé, l’enjeu initial demeure : sans financement récurrent, le service de nuit devra fermer ses portes. Le 18 novembre prochain, un conseiller politique du cabinet du ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux rencontrera le directeur général d’Interligne pour discuter de la situation.

article-communiqué2

« Le soutien reçu de toute part a démontré qu'Interligne n'était pas seul dans sa lutte pour sauver son service d’aide et de renseignements de nuit. Ce soutien nous a donné les moyens de continuer nos efforts jusqu’au 31 mars », explique Pascal Vaillancourt, directeur général d’Interligne. « Face aux réponses insuffisantes du gouvernement, on lance cet appel aux dons comme solution temporaire pour continuer d’aider les personnes LGBTQ+ qui pourraient avoir besoin de nous durant la période des fêtes », continue-t-il.

Jusqu’à ce qu’une solution permanente soit possible, Interligne comptera sur les dons reçus pour prolonger son service. Il est à rappeler que l’équipe d’intervention d’Interligne est composée en majorité de personnes LGBTQ+ provenant de domaines divers comme la psychologie, la sexologie et le travail social. Ces expertises en intervention psychosociale assurent un service de qualité qui mérite d’être reconnu à sa juste valeur par le gouvernement.

MicrosoftTeams-image (2)

Le service d’écoute de nuit en chiffres

En moyenne, près de 35 000 personnes LGBTQ+ par an utilisent le service d’aide et de renseignements d’Interligne. Parmi elles, le tiers appelle la nuit, souvent pour exprimer une détresse encore plus urgente. Sans aide financière récurrente du gouvernement du Québec, Interligne devra raccrocher à plus d’une dizaine de milliers de personnes.

Mise à jour sur la situation du service de nuit

Le mercredi 16 novembre, le DG de l’organisme a fait un point de presse en direct sur Facebook et Instagram pour faire le point sur la situation de son service de nuit.

Appel à la solidarité

Afin d’évoquer la difficulté que représente le financement non-récurrent d’un service, nous invitons la population et les entreprises à se mobiliser pour nous permettre de financer notre ligne d’aide et de renseignements de nuit, une nuit à la fois. Le montant proposé de 400 $ englobe les frais engendrés par une nuit d’écoute.

© 2022 Interligne |
Numéro d'enregistrement d'organisme de bienfaisance (ARC): 118934579 RR 0001
| Une réalisation Bonheur en vrac